La Médiathèque sera fermée durant le Pont de l'Ascension, les 26 et 27 mai 2022. Et pour rappel nous le serons également le lundi  30 mai, jour férié de la Pentecôte.

 

Toutes les bibliothèques sont unanimes à ce sujet : la fréquentation s'est écroulée en 2020-2021. Le Ministère de la culture et celui de l'Enseignement supérieur ont mesuré, au travers d'une enquête-flash auprès d'un échantillon de bibliothèques, l'impact réel, au-delà des constatations et des ressentis. Laurence vous propose une synthèse de cette étude pour les bibliothèques publiques (un lien vous permettant d'accéder au document complet figure au bas de cet article).

Un échantillon de plus de 1200 bibliothèques municipales et intercommunales

En ce qui concerne les bibliothèques municipales et intercommunales, 1211 bibliothèques ou réseaux de bibliothèques ont répondu à l’enquête. Ces bibliothèques sont classées par tranches de population desservie :

  • Moins de 2 000
  • 2 000 – 5 000
  • 5 000 – 10 000
  • 10 000 – 20 000
  • 20 000 – 50 000
  • 50 000 – 100 000
  • + 100 000

L’évolution de l’activité est étudiée sous l’angle de l’activité physique : fréquentation, actions culturelles & prêts physiques. L’activité en ligne ou numérique est issue d’une enquête sur les ressources numériques confiée à l’automne 2021 par le ministère de la culture (direction générale des médias et des industries culturelles) à Ipsos.

  1. La fréquentation :

Evolution de la fréquentation globale :

 

2019/2020

2020/2021

2019/2021

Bibliothèques municipales et intercommunales

-50 %

+ 17 %

-42 %

La fréquentation en bibliothèques municipales et intercommunales est ainsi en 2020 divisée par 2. On note que cette fréquentation des bibliothèques municipales et intercommunales a un peu moins souffert de la crise sanitaire que celle des grands établissements et des bibliothèques universitaires, avec notamment une chute d’un peu plus de 60 % de la fréquentation des bibliothèques universitaires comme de la Bibliothèque nationale de France.

Evolution de la fréquentation entre 2019 et 2020 par tranche de population desservie :

Population

Evolution

Moins de 2 000

-43 %

2 000 – 5 000

-46 %

5 000 – 10 000

-46 %

10 000 – 20 000

-46 %

20 000 – 50 000

-54 %

50 000 – 100 000

-46 %

+ 100 000

-51 %

Evolution de la fréquentation entre 2020 et 2021 par tranche de population desservie : une reprise de la fréquentation

Population

Evolution

Moins de 2 000

+ 21 %

2 000 – 5 000

+ 27 %

5 000 – 10 000

+ 29 %

10 000 – 20 000

+ 17 %

20 000 – 50 000

+ 17 %

50 000 – 100 000

+ 17 %

+ 100 000

+ 17 %

La fréquentation a repris en 2021, du fait de l’effet moins marqué de la crise sanitaire et des mesures liées, pour atteindre un niveau de 17% supérieur au niveau 2020 pour les bibliothèques municipales et intercommunales.

Evolution de la fréquentation 2019 – 2021 : le niveau de 2019 n’est pas encore retrouvé

La reprise de la fréquentation en 2021 n’est cependant pas suffisamment marquée afin de permettre un retour au niveau de fréquentation de 2019. La persistance de la crise sanitaire et des différentes mesures expliquent largement cet état de fait.

Population

Evolution

Moins de 2 000

-29 %

2 000 – 5 000

-30 %

5 000 – 10 000

-28 %

10 000 – 20 000

-36 %

20 000 – 50 000

-45 %

50 000 – 100 000

-40 %

+ 100 000

-43 %

Fréquentation détaillée – effet du pass sanitaire :

On ne note pas a priori d’effet majeur de l’instauration du pass sanitaire (hors 12-17 ans), mais il est tout à fait possible que le pass sanitaire soit venu ralentir la dynamique d’augmentation de la fréquentation enclenchée avant son instauration.

On notera par contre un effet probable du pass sanitaire étendu aux 12-17 ans, dans la mesure où la fréquentation en octobre et novembre est plus faible que la fréquentation de juin.

La donnée pour le mois de décembre reflète très probablement non pas la hausse de fréquentation en 2021, mais sa baisse en 2019 du fait des mouvements sociaux en fin d’année.

Effet du pass sanitaire sur les horaires d’ouverture :

Dans certains cas, le pass sanitaire a pu entrainer une réduction de l’amplitude horaire hebdomadaire, notamment afin de faire face à la charge de travail supplémentaire induite par le contrôle (10 % des bibliothèques)

 

  1. Nouveaux inscrits et prêts : des dynamiques comparables à celles observées pour la fréquentation.

Nouveaux inscrits

En ce qui concerne l’évolution du nombre de nouveaux inscrits sur les trois années étudiées, les dynamiques observées sont similaires aux dynamiques de la fréquentation. Ainsi, le nombre de nouveaux inscrits est de 39% inférieur au niveau de 2019 en 2020, avant de reprendre en 2021 pour s’établir à 75% du niveau de 2019.

 

2019/2020

2020/2021

2019/2021

Bibliothèques municipales et intercommunales

-39 %

+ 19 %

-25 %

Evolution du nombre de nouveaux inscrits entre 2019 et 2020 par tranches de population desservie

Population

Evolution

Moins de 2 000

-54 %

2 000 – 5 000

-53 %

5 000 – 10 000

-46 %

10 000 – 20 000

-45 %

20 000 – 50 000

-39 %

50 000 – 100 000

-41 %

+ 100 000

-36 %

Les petites bibliothèques (moins de 5000 habitants) ont vu baisser de moitié leur nombre d’inscrits en 2020 par rapport à 2019. A l’inverse, les bibliothèques desservant entre 20 000 et 50 000 habitants ont mieux résisté.

Evolution du nombre de nouveaux inscrits entre 2020 et 2021 par tranches de population desservie

Population

Evolution

Moins de 2 000

+ 12 %

2 000 – 5 000

+ 25 %

5 000 – 10 000

+ 28 %

10 000 – 20 000

+ 38 %

20 000 – 50 000

+ 23 %

50 000 – 100 000

+ 19 %

+ 100 000

+ 17 %

En 2021, la reprise est moins marquée pour les plus petits établissements (moins de 2000) et pour les plus grands (plus de 50 000). Les établissements desservant les plus grandes populations ont la reprise la plus franche.

Evolution du nombre de nouveaux inscrits entre 2019 et 2021 par tranches de population desservie

Population

Evolution

Moins de 2 000

-40 %

2 000 – 5 000

-38 %

5 000 – 10 000

-33 %

10 000 – 20 000

-25 %

20 000 – 50 000

-19 %

50 000 – 100 000

-30 %

+ 100 000

-23 %

Les plus petits établissements ont le plus de difficulté à retrouver un niveau d’inscrits comparable à 2019.

  

Les prêts

 

2019/2020

2020/2021

2019/2021

Bibliothèques municipales et intercommunales

-39 %

+ 34 %

-18 %

 

Evolution du nombre de prêts entre 2019 et 2020 par tranches de population

De même, le prêt en 2020 a fortement chuté. Si l’on s’intéresse à l’évolution des prêts selon la population desservie pour les bibliothèques municipales et intercommunales, on note une réduction globalement similaire, quelle que soit la population.

Population

Evolution

Moins de 2 000

-32 %

2 000 – 5 000

-36 %

5 000 – 10 000

-33 %

10 000 – 20 000

-33 %

20 000 – 50 000

-36 %

50 000 – 100 000

-35 %

+ 100 000

-41 %

Evolution du nombre de prêts entre 2020 et 2021 par tranches de population

Population

Evolution

Moins de 2 000

+ 34 %

2 000 – 5 000

+ 34 %

5 000 – 10 000

+ 32 %

10 000 – 20 000

+ 29 %

20 000 – 50 000

+ 34 %

50 000 – 100 000

+ 29 %

+ 100 000

+ 35 %

De même que pour la fréquentation et les inscrits, l’année 2021 voit la reprise des prêts, avec une augmentation de 34%. On remarquera notamment une reprise globalement similaire, quelle que soit la population desservie.

Evolution du nombre de prêts entre 2019 et 2021 par tranches de population

Population

Evolution

Moins de 2 000

-7 %

2 000 – 5 000

-10 %

5 000 – 10 000

-11 %

10 000 – 20 000

-13 %

20 000 – 50 000

-14 %

50 000 – 100 000

-8 %

+ 100 000

-21 %

L’évolution du prêt de 2019 à 2021 montre que la reprise du prêt est plus rapide que celle de la fréquentation. Certaines catégories ayant retrouvé un niveau d’environ 90% du niveau de 2019.

  1. Les actions culturelles

On entend ici par actions culturelles l'ensemble des actions physiques menées dans ou hors les murs de la bibliothèque, qu'elles soient à destination des enfants ou des adultes. On compte notamment les expositions, conférences, rencontres, lectures, concerts, projections, séances de conte, clubs de lecteurs, ateliers d'écriture, fêtes, salons du livre, festivals, les actions hors les murs.

 

Evolution du nombre d’actions culturelles 2019-2020

Evolution du public touché par les actions culturelles 2019-2020

Bibliothèques municipales et intercommunales

-59 %

-67 %

 

De même que pour les autres indicateurs étudiés, le nombre d’actions culturelles ainsi que le public touché par ces actions a fortement baissé en 2020.

 

 

Evolution du nombre d’actions culturelles 2020-2021

Evolution du public touché par les actions culturelles 2020-2021

Bibliothèques municipales et intercommunales

+ 41 %

+ 27 %

Le rebond est marqué en 2021, avec une augmentation de 41% du nombre d’actions par rapport à 2020 pour les bibliothèques. En effet, certaines actions culturelles n’ont pu avoir lieu en 2020, et dans certains cas ont également pu être reportées en 2021, expliquant ce fort rebond.

Certaines bibliothèques expliquent également ce rebond par un regain d’intérêt de la part des usagers en 2021, qui n’avaient pu participer aux actions culturelles pendant la crise.

 

 

Evolution du nombre d’actions culturelles 2019-2021

Evolution du public touché par les actions culturelles 2019-2021

Bibliothèques municipales et intercommunales

-42 %

-57 %

 

Néanmoins, malgré ce rebond, l’activité n’a pas retrouvé son niveau de 2019, restant à 58% du niveau initial pour les bibliothèques.

  1. Les activités numériques

 

55% des bibliothèques répondantes à l’étude sur les ressources numériques ont noté une évolution des inscriptions à l’offre numérique.

L’analyse par tranches de population desservie reflète une augmentation de l’activité numérique plus marquée pour les bibliothèques desservant plus de 20 000 habitants.

Ainsi, à la question « Avez-vous constaté une évolution des inscriptions à l’offre numérique, depuis le début de la crise sanitaire ? », voici les réponses obtenues :

 

Réponses positives

20 000 habitants et plus

87 %

5 000 à 19 999 habitants

58 %

Moins de 5 000 habitants

44 %

 

Modalités d’adaptation de l’offre de ressources :

 

L’augmentation de l’offre de ressources numériques a pu prendre différentes formes. Pour les bibliothèques municipales, elle s’est principalement traduite par l’acquisition de nouvelles ressources et l’augmentation du nombre de livres numériques disponibles.

Adaptations

Taux

Acquisition de nouvelles ressources

48 %

Augmentation du nombre de livres numériques disponibles

36 %

Augmentation du nombre d’utilisateurs autorisés

27 %

Augmentation de crédits/jetons

27 %

Augmentation du nombre d’accès simultanés

17 %

Retrait ou désherbage de ressources numériques fonctionnant au paiement à l’usage

2 %

 

Les ressources sur place ou à distance :

 

En ce qui concerne les bibliothèques municipales et intercommunales, les principales ressources numériques acquises consultées ont été des ressources d’autoformation, des périodiques et de la presse et des vidéos.

Ressources

Types de ressources numériques proposées

Autoformation (adulte ou jeunesse)

79 %

Périodiques, presse

78 %

Vidéos (fictions ou documentaires)

72 %

Musique

64 %

Livres

63 %

Livres audios, livres lus

50 %

Dictionnaires, encyclopédies, documentation générale

15 %

Jeux vidéo

15 %

Autres

3 %

Ressources pour les jeunes

2 %

Catalogue en ligne

1 %

 

 

Pour lire le rapport dans son entièreté :

https://www.culture.gouv.fr/Thematiques/Livre-et-lecture/Actualites/Les-effets-de-la-crise-sanitaire-sur-l-activite-des-bibliotheques-francaises-en-2020-et-2021

 La MDV sera présente pour la seconde fois aux Imaginales du 19 au 22 mai pour proposer des ateliers de découverte de codage numérique. jeunes et moins jeunes pourrons apprendre avec les robots, jouer sur les consoles PS4 et Switch...

Tous ces outils peuvent être mis à disposition dans vos bibliothèques !

N'hésitez pas à communiquer auprès de vos publics.

 Copie_de_Affichette.png

Première action culturelle proposée par le Département dans le cadre de sa labellisation Premières pages visant à sensibiliser les familles et les professionnels à l'importance de lire aux tout-petits

En partenariat avec la MDV, les médiathèques de Remiremont et d'Eloyes accueilleront l'autrice-illustratrice de Meurthe et Moselle Sandra Poirot-Chérif le 19 mars, premier jour de lancement de la Semaine Nationale de la Petite Enfance. Deux ateliers sont prévus, à 10 heures à Remiremont et à 16h à Eloyes pour des enfants à partir de 18 mois. Les Relais Petite Enfance du territoire sont mobilisés pour l'occasion.

De joyeuses (re)trouvailles en perspective !

Retrouvez une sélection de titres concoctée pour vous sur le thème de la Semaine Nationale daffiches Premieres pages 40x60cm e la Petite Enfance dans la rubrique "sélections bibliographiques" du portail.SNPE

Typologie

Adieu bibliothèques de types 1-2-3-4-5, cette typologie créée par l’association des bibliothèques départementales et utilisée depuis 2002 a montré ses limites. L’ADB a donc revu sa copie et propose une nouvelle classification, classant les bibliothèques de type A pour les établissements ayant le plus de critères favorables au type E pour ceux ayant le plus de critères défavorables.

Cette nouvelle typologie constitue un levier important, à destination des élus comme des bibliothécaires, pour améliorer la qualité des établissements de lecture publique sur les territoires. Basé sur 9 critères au lieu de 4, l'indicateur qu’elle propose rend compte, de manière synthétique, du niveau d’un établissement.

Pour l’ABD, la nouvelle typologie, en prenant en compte une plus grande diversité de critères, est plus représentative de l’activité et de l’offre de services des bibliothèques. Elle est ainsi plus adaptée à la description qualitative des établissements.

 Avec ce nouveau classement, la moitié des bibliothèques change de catégorie, en particuliers pour les communes ou EPCI de plus de 40 000 habitants

Vous trouverez toutes les explications sur le site de l’ABD.

Une nouvelle typologie pour les bibliothèques ! - ABD (abd-asso.org)

Pour résumer, voici le lien vers une petite vidéo peut-être plus parlante.

 

 

Sans chauffeur depuis plusieurs mois, le bibliobus restait au garage et les bibliothèques de la Plaine des Vosges étaient privées d’échanges. Seules quelques tournées avaient pu être organisées à l’automne avec l’aide de Christophe Odstrcil qui les a assurées en plus des livraisons du secteur de la Déodatie.

L’arrivée d’Erine Gauthier, titulaire d’un Bac Pro conducteur transport routier de marchandise, et détentrice du permis poids lourd va permettre de reprendre temporairement la desserte de l’ouest Vosgien. Cette toute jeune fille inaugure ainsi son premier emploi dans sa région d’origine. Nous espérons que ce remplacement pourra se poursuivre si l’arrêt maladie de Pascal Parrotta était prolongé.

Bienvenue à Erine.

   

Erine4Erine3

                                        

 pv4 260 155

 

 

 

 

La loi du  loi n° 2022-46 du 22 janvier 2022 renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire et modifiant le code de la santé publique entraîne les modifications suivantes :

La nécessité de présenter un passe vaccinal en lieu et place du précédent passe sanitaire, pour accéder aux lieux où celui-ci était précédemment exigé, pour les personnes âgées de plus de 16 ansLe passe vaccinal s’applique également aux agents et aux bénévoles au contact du public qui devaient auparavant présenter un passe sanitaire.

Concernant les mineurs fréquentant la bibliothèque dans le cadre de sorties réalisées dans un cadre privé et non scolaire :

–          Moins de 12 ans : pas de présentation de passe vaccinal ni sanitaire

–          De 12 à 15 ans : présentation d’un passe sanitaire 

–          Plus de 16 ans : présentation d’un passe vaccinal

 

Le port du masque est obligatoire à partir de l’âge de 6 ans jusqu’au 15 février inclus.

Le Décret n° 2022-51 du 22 janvier 2022 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire n’apporte pas de modification au régime des exceptions en bibliothèque, notamment les venues pour raisons professionnelles et de recherche. (source : biblio-covid.fr)

 

Pour le personnel

Comme le précise le site service-public.fr, les agents auparavant soumis au passe sanitaire le sont désormais au passe vaccinal. C’est-à-dire les personnes exerçant dans les lieux, établissements, services ou événements où le passe vaccinal est demandé aux usagers, sauf lorsque leur activité se déroule dans des espaces non accessibles au public (par exemple, des bureaux) et/ou en dehors des horaires d'ouverture au public.

Pour les intervenants

Les animations et les formations organisées par la bibliothèque pour les usagers sont soumises au contrôle du passe sanitaire (pour les intervenants, artistes, auteurs et pour le public).

La seule exception concerne les formations organisées par les bibliothèques à destination des professionnels, couvertes par l'exception "pour motifs professionnels", et qui peuvent se dérouler sans passe sanitaire.

Quant aux visites de classes ses conditions sont décrites sur la FAQ du ministère de l'Education nationale à la rubrique Application des passes sanitaire et vaccinal / Les passes sanitaire et vaccinal s'appliquent-ils aux personnels, accompagnateurs et élèves lors des sorties scolaires et des activités périscolaires ? (source : Agorabib.fr)

 

Pour disposer du « pass vaccinal », il convient de présenter l'une de ces trois preuves :

  • Un certificat de vaccination attestant d’un schéma vaccinal complet, dose de rappel comprise dans le délai imparti pour les personnes à partir de 18 ans et 1 mois qui sont y éligibles.
  • Un certificat de rétablissement au Covid-19 datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois. 
  • Un certificat de contre-indication médicale faisant obstacle à la vaccination. Les personnes concernées se voient ainsi délivrer par leur médecin un document pouvant être présenté dans les lieux, services, établissements et événements où le « pass vaccinal » est exigé.

Les personnes s’engageant dans un parcours vaccinal jusqu’au 15 février 2022 ont la possibilité temporaire de bénéficier d’un « pass vaccinal » valide, à condition de recevoir leur deuxième dose dans un délai de 4 semaines et de présenter un test négatif de moins de 24h.

Le « pass vaccinal » ne s’applique pas aux mineurs âgés de 12 à 15 ans. C’est donc le « pass sanitaire » - qui inclut la possibilité supplémentaire de présenter la preuve d'un test négatif de moins de 24h - qui demeure en vigueur pour cette tranche d’âge.